Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Urban Bushmen

Carnets de voyages et nomadisme urbain

L'occupation des sols (Jean Echenoz)

Dans L'occupation des sols, un très court et émouvant récit de Jean Echenoz paru en 1988 aux Editions de Minuit, on trouve cette superbe description du canal Saint-Martin vidé de son eau.

L'occupation des sols (Jean Echenoz)L'occupation des sols (Jean Echenoz)L'occupation des sols (Jean Echenoz)

Mais Fabre se tenait bien vêtu, ne craignait pas l’eau froide. Il avait fait les vitres par lesquelles on distinguait le fond du canal, privé de son liquide pour cause de vidange trisannuelle : trop peu d’armes du crime se trouvaient là, les seuls squelettes étant des armatures de chaises en fer, des carcasses de cyclomoteurs. Sinon, cela consistait en jantes et pneus disjoints, pots d’échappement, guidons ; la proportion de bouteilles vides semblait normale, en revanche une multitude de chariots d’hypermarchés rivaux déconcertait. Constelle d’escargots stercoraires, tout cela se vautrait dans la vase que de gros tuyaux pompaient mollement sous leurs anneaux gluants, lâchant d’éventuels bruits de siphon. © Editions de Minuit (1988)

L'occupation des sols (Jean Echenoz)L'occupation des sols (Jean Echenoz)L'occupation des sols (Jean Echenoz)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article